Le ténor parie sur l'opéra de Barie
Dimanche 09 Août 2009
Sud-Ouest Dimanche - Dimanche 09 Aout 2009

--------------------------------------------------------------------------------
SUD-GIRONDE. Un informaticien ténor est à  l'origine du festival Offenbach, du 11 au 16 août

Le ténor parie sur l'opéra de Barie


Jean-Marc Choisy dans sa maison de Barie: il a même confectionné les tulipes du décor. (photo thierry david )
Normalement, Jean-Marc Choisy est un informaticien tout ce qu'il y a de sérieux. Pas du genre tombé dans la marmite Offenbach quand il était petit. « En fait, je n'ai découvert l'opéra qu'à  35 ans. C'était en allant au boulot, un air de la Reine de la nuit de « la Flûte enchantée » dans l'autoradio. J'ai été saisi. J'ai acheté le disque. Très vite, j'en ai eu un millier. Et depuis, dès que j'en ai l'occasion, je chante. »

Le Talençais a trouvé sa voie. Baryton a ses débuts, le voici ténor, coaché par Christian Lara à  Lormont, et toujours fort en voix. Pas de quoi faire carrière, cependant : « Je suis trop vieux pour ça et, surtout, la musique doit rester un plaisir ». Son tempérament de chef de bande l'a également amené à  organiser à  domicile des rossignolades, o๠les amis, amateurs ou professionnels, partageaient leurs airs à  la bonne franquette.

En plein air

De là  à  mettre en place, en plein mois d'août, un festival Offenbach... En fait, c'est l'achat d'une maison qui a décidé de l'aventure. Jean-Marc Choisy rêvait d'une péniche, le canal latéral à  la Garonne l'a conduit jusqu'à  une belle et vieille maison de Barie, près de Castets-en-Dorthe, retapée de ses mains. Les copains chanteurs n'étant jamais bien loin du chantier, l'idée d'un « opéra de Barie » les a fait rire, même quand le pari est devenu réalité. C'était l'an dernier, pour trois représentations de « Pomme d'Api », en plein air derrière l'église.

Cette année, on prend les mêmes et on recommence, en plus grand. Les mêmes, ce sont, parmi les pros, Mr X, le co-organisateur du festival, Olivier Bekrétaoui et Emma Kariotis, choristes au Grand-Théâtre, Philippe Souque pour la mise en scène...

Plus des pianistes, chanteurs et costumiers, la petite troupe s'étant bien étoffée. Normal : la saison « Opéra de Barie » dure cette année du 11 au 16 août avec deux oeuvres en alternance, deux raretés d'Offenbach, « Pépito » et « L'île de Tulipatan » débusquées par Jean-Marc Choisy dans sa collection de 6 000 partitions. « Évidemment, on ne fera jamais de gros machin italien. Mais des oeuvres de lyrique léger oubliées et en français, il y en a plein ! Je ne désespère pas de jouer Le toréador d'Adam. »

Une colo musicale

En attendant, tout le monde répète chez les Choisy, qui ont dû acheter un lave-vaisselle pour cette colo musicale à  la bonne humeur communicative.

Si l'informaticien-chanteur en fait beaucoup, bricolant des tulipes géantes pour « l'Ile de Tulipatan » o๠il assure le rôle travesti d'Hermosa et collant des affiches sur la route de Bordeaux, les 200 villageois de Barie sont toujours prêts à  donner un coup de main, proposant ici un tracteur pour amener la scène, là  leurs outils pour installer les décors. Sans compter les enfants Choisy aux grillades d'avant spectacle et les vignerons de la région pour les stands de dégustation. De quoi oublier qu'il n'y a depuis longtemps plus de restau à  Barie mais un festival d'opéra, si ! « L'an dernier, pratiquement tout le village est venu, certains même trois soirs de suite. C'est ce que nous voulions : montrer que l'opéra ou l'opérette, c'est populaire ».

L'édition 2008 avait rameuté 250 personnes, rien que par le bouche à  oreille. La manifestation, couronnée par le label « Scènes d'été en Gironde », vise cette fois... 500 personnes par soir. A 10 € le billet, le pari de Barie n'a rien d'impossible.

Réservations et renseignements : www.operadebarie.com

Auteur : catherine darfay




0 commentaire
7 + 4 =
.