Le supplice de Tantale
Une opérette oubliée qui mérite d'être redécouverte
Mercredi 09 Mai 2012
Le supplice de Tantale est une opérette en un acte et à  deux personnages de Frédéric Barbier, compositeur contemporain d'Offenbach.

Si vous n'êtes pas portés sur la mythologie, sachez juste que le supplice de Tantale peut se résumer dans le fait d'avoir un objet convoité à  porté de main et ne pouvoir s'en saisir.

Cette opérette est typique des pièces de boulevard ou des cafés concerts du second empire. La musique est agréable, bien faite. Elle vous permettra de découvrir cet auteur qui a écrit une centaine d'opérettes en se spécialisant dans le format de poche à  deux personnages. A l'époque, Frédéric Barbier avait beaucoup de succès. Il est depuis tombé dans l'oubli mais, grâce à  l'Opéra de Barie et pour la seconde année consécutive, nous vous proposons de le redécouvrir.

Voici l'intrigue de cet ouvrage :

Nous sommes dans l'appartement des Godichard. Arthur, l'époux d'Octavie est parti depuis quatre heures pour aller acheter des légumes et il ne revient pas. Octavie s'impatiente et n'est pas contente du tout ( Air d'Octavie: Vengeance, vengeance contre cette engeance...)

Arthur n'est pas un buveur d'eau, d'après ce que l'on comprend. Octavie l'attend de pied ferme. Elle n'a pas l'intention de se laisser faire plus longtemps.

Arthur rentre enfin, passablement éméché. Il raconte qu'il a rencontré Becavin un ami et qu'il a bu avec lui l'argent des commissions ( Air d'Arthur : Chez l'marchand d'vin du coin...). C'en est assez pour Octavie qui impose à  Arthur de ne plus quitter le domicile conjugal ( Air d'Arthur : Vengeance,Vengeance, vengeance contre cette engeance (version masculine)).

Octavie cherche une corde et n'a pas beaucoup de mal à  attacher Arthur (Duo : Au diable l'hyménée, affreuse destinée) et lui donne une correction avant de l'abandonner en compagnie d'une bouteille pleine qu'il ne parvient toutefois pas à  boire à  cause de ses liens : C'est le Supplice de Tantale.

Après de longs efforts, il parviendra tout de même à  se détacher et piégera à  son tour Octavie qui était descendue chez la fruitière. Arthur va t'il vraiment se venger d'Octavie comme il l'a promis, Octavie va-t'elle se radoucir , nos tourtereaux vont-ils se réconcilier ? Sans doute ! Un duo de très belle facture terminera cet ouvrage (Duo : Le bonheur désormais sera notre partage).

Cette jolie pièce est un divertissement agréable, pleine de charme et de tendresse. Ce sera une belle mise en bouche avant Trombolino d'Hervé et Vent du soir d'Offenbach qui vous seront proposés en suivant.

  • Octavie - Magali Klippfel
  • Arthur - Cyril Fargues

  • Pascal Hercé - Mise en scène

  • Piano - Arnaud Oreb

    Pour réserver vos places suivez ce lien
  • 0 commentaire
    0 + 1 =
    .