Charme, par tout temps...
L'Opéra de Barie charme, par tout temps, son public amusé.
Vendredi 13 Août 2010
Article original sur Aqui.fr

La troisième édition de l'Opéra de Barie a pris ses marques ce mercredi 11 août, malgré les nuages malveillants, et commence avec bonne humeur ses représentations.

Deux opérettes ont été choisies pour être reproduites jusqu'au samedi 15 août : la première est de Jacques Offenbach, "Un mari à  la porte" et la seconde de Léo Delibes intitulée "Deux vieilles gardes". Avec grillades, dégustations de crus régionaux et quelques idées touristiques, il est recommandé de faire le plein de bonne humeur et de réserver sa place, comme l'avaient déjà  fait quelques trois cent personnes. Même si le déménagement pour cause de mauvais temps nous aura privés des jeux de lumière, les acteurs n'auront pas démérité de leur propre jeu, fait avec coeur et un grand sourire.

Passer le temps.

Les grillades et les sons connus, les envolées lyriques, assurent la première partie, les entractes et les futurs personnages se regardent les yeux dans les yeux et rient ensemble. Ils calment les impatiences et amusent pendant le déménagement de la scène pour passer d'une pièce à  l'autre. En effet, le mauvais temps a mis un frein à  la première représentation de l'Opéra de Barie mais ne saura l'arrêter puisque l'équipe de basketball locale prête son gymnase; vous n'aurez jamais froid cependant, car même à  l'intérieur, on "s'éventaille" avec le programme et on regarde le résultat du match France-Norvège sur la télévision portative du voisin.


Situations cocasses.

Comme le souligne Daniel Darc, metteur en scène des pièces, il fallait "faire des efforts d'imagination pour se figurer là  une fenêtre et là  une porte". Concentration peu difficile, tant la troupe de l'Opéra de Barie mit tout son talent pour nous les dessiner et jouer de cette absence, ou de la présence impromptue d'objets qui font trébucher les malheureux acteurs qui en rient et incluent cette légère cascade au récit. L'improvisation ne leur fait donc pas peur à  ceux-là  qui ont choisi deux pièces totalement déjantées.

On laisse en premier lieu "Un mari à  la porte", tandis qu'une jeune mariée découvre un visiteur non désiré dans sa cheminée et que sa meilleure amie encourage un début de mariage sans accroc. Dans un deuxième temps, "Deux vieilles gardes" estiment "qu'il faut battre son frère tant qu'il est chauve" et tâcher de tirer meilleur parti du malade qu'elles surveillent. Truculentes pièces choisies pour une soirée en familles o๠les premiers à  applaudir sont les enfants, encore éveillés dans les bras de leurs parents.
0 commentaire
1 + 5 =
.