Pépito d'Offenbach
Ou la perle d'Elizondo
Mardi 19 Mai 2009

Commander ses billets ....




Manuelita, la belle aubergiste d'Elizondo, petit village endormi du Pays Basque espagnol, goûte avec mélancolie l'attente du retour de son promis Pepito.



Elle a pour seule compagnie un fidèle soupirant, Vertigo, aubergiste lui aussi et homme à  tout faire du canton dont elle repousse immanquablement les avances. Jusqu'au jour o๠revient Miguel, proche de Pepito et ami d'enfance du village, parti jadis à  Madrid devenir un homme.

Ce séducteur peu scrupuleux devient dès lors un sérieux rival pour la conquête de la perle d'Elizondo.

Stratagèmes, manœuvres, illusions !!! Au milieu de ces ruses séductrices un véritable amour peut-il voir le jour ?

A Barie, dans un décor de bodega, à  l'ombre des jambons, des piments d'Espelette et aux tintements des verres et des carafes de sangria, ces personnages attachants nous emmèneront vers le dénouement jubilatoire de leurs errements sentimentaux.

Pépito sera donné pendant la semaine lyrique de Barie dans le sud Gironde du 11 au 16 août 2009.






Pour beaucoup, le véritable point de départ de la carrière de Jacques Offenbach a eu lieu le 5 juillet 1855 avec l'ouverture de "ses" Bouffes-Parisiens (Carré Marigny).

En réalité, en 1855, Le compositeur a déjà  à  son actif quelques piécettes bouffes dont : Le moine bourru (1843), L'Alcôve (1847), Le trésor à  Mathurin et Pépito (1853).

Créé sur la scène des Variétés, le 28 octobre 1853, Pépito n'y fit qu'une carrière assez brève, malgré un très bon accueil. Néanmoins pour Louis Schneider {" Pépito a une certaine importance dans la carrière du compositeur. Cette pièce a été le modèle, le prototype de toutes ces œuvres brèves, monologues musicaux, saynètes à  deux ou trois personnages, qui permirent à  Offenbach d'alimenter le théâtre des Bouffes-Parisiens "}.

Pépito est une œuvre clef dans la vie du compositeur dont la musique fait alterner nostalgie, ironie, farce et danse dans un style hispanique à  la française, avec des clins d'œil au Barbier de Séville de Rossini.



Programmation pour les journées du 11,13,15 Août 2009 à  21h00 et le 16 Août à  15h00

« Pépito », Opéra comique en un acte, avec en seconde partie « L'amour toujours » florilège d'airs variés autour de l'amour.

Pour Pépito :

  • Vertigo: David Ortega
  • Agnès Massis Bognenko : Manuelita,
  • Olivier Bekrétaoui : Miguel .

    La mise en scène sera réalisée par Philippe Souque et l'accompagnement musical sera assuré par Françoise Lavielle-Biais.

  • Hautbois : Serge Bourderon
  • Flûte : Jean-Christophe Naoum

    La partition :

  • Ouverture
  • Il aimait votre vert feuillage - (Manuelita)
  • En tous métiers, moi, j'excelle - (Vertigo)
  • Gentille femme de l'Alcade - (Vertigo)
  • Au son d'une marche guerrière - (Manuelita)
  • Duo Miguel-Manuelita - Si les filles de ce village
  • Trio - A table ! - (Vertigo, Manuelita, Miguel)
  • couplets - Bruit charmant - (Vertigo, Manuelita, Miguel)
  • Couplets - Jadis d'humeur légère - (Miguel)
  • Duettos - Là -bas chantait, dansait tout le village
  • Adieu - (Manuelita, Miguel)
  • Final

    La seconde Partie "L'amour toujours" sera également assurée par des membres de l'association.


    Obtenir des informations sur l'à¯le de Tulipatan qui sera joué en alternance avec Pépito

  • 0 commentaire
    1 + 1 =
    .